chretien-priere-reuters

Le christianisme, une religion mystique

Le christianisme est une religion d’abord orientale. Le christianisme est une religion mystique. Ces affirmations surprendront beaucoup nos contemporains qui sont convaincus qu’être chrétien c’est faire de la morale. Quant à la prière, ils l’assimilent parfois à des exercices aussi vains qu’ennuyeux. Et, pourtant, des milliers de gens sont assoiffés de mystique, en marge de notre société de consommation qui a perdu le sens. Il est évidemment facile d’ironiser sur le syncrétisme souvent superficiel, sur le sentimentalisme et l’orientalisme de bazar qu’exploitent tant de  « gourous »  douteux. Au lieu d’en rire, les Eglises feraient mieux de faire leur examen de conscience : à qui la faute, si tant et tant sont obligés de recourir au tao ou au zen pour redécouvrir des vérités qui font pourtant partie de l’héritage du christianisme dès l’origine ? Qui leur a donc caché que le christianisme est la plus belle et la plus achevée des religions orientales et que la mystique est aussi nécessaire à l’homme et, peut-être même, plus nécessaire que la science ? Car le secret de la vie on ne le trouve pas dans la recherche rationnelle, même si cette recherche exalte certains ; on ne le trouve pas dans la consommation, même si le pain nous est nécessaire ; on ne le trouve pas dans l’action, même si l’on ne peut se dispenser d’agir pour faire reculer l’exploitation de l’homme par l’homme. Le chercheur, le politique, le consommateur ne sont au fond que les avatars d’un homme beaucoup plus profond. La connaissance rationnelle, l’action, la possession expriment, en réalité, un désir qui les dépasse. nPlus qu’artisan ou intelligent  – qualités que les animaux supérieurs partagent avec lui (à un moindre degré, mais une différence de quantité n’est pas une différence de nature), l’homme est mystique. C’est à dire que ses racines sont, en fait, religieuses et artistiques, donc irrationnelles ou plutôt supra-rationnelles.

Extrait de la préface de Jean-Claude Barreau, du livre « SOURCE, les mystiques chrétiens des origines » de Olivier Clément (Ed. Stock).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.